Carlo Ancelotti face à un dilemme, Marco Asensio ou Rodrygo, le mano à mano continue

© Getty Images

Les deux joueurs se disputent le poste d’ailier droit, le seul poste dans lequel Madrid n’a pas de titulaire clair.

Carlo Ancelotti est clair sur la quasi-totalité de son onze à l’exception du poste d’extrême droite, dans lequel il alterne entre l’espagnol et le Brésilien. Un duel pour la place de départ qui élève les deux prétendants.

En Super Coupe d’Espagne, Asensio a commencé le match de demi-finale contre Barcelone et a réalisé un grand match, avec des occasions et une bonne chimie offensive avec Benzema et Vinicius. Une blessure à la dernière minute l’a tenu à l’écart de la finale et la position est clairement revenue à Rodrygo. Le Brésilien a profité de l’occasion et a été décisif en délivrant une passe à Modric dans le but qui a ouvert la score contre l’Athletic. Ainsi toute la saison, Ancelotti perd la tête à chaque fois qu’il doit choisir.

Comparons leurs statistiques pour voir en perspective ce que chacun apporte à l’équipe :

Marco Asensio, Son taux de participation cette saison est à peu près cloué. Asensio a disputé 23 matchs contre 24 pour Rodrygo, et les deux ont joué plus de 1 000 minutes jusqu’à présent cette saison. En Liga, Asensio a joué plus, commençant dix fois pour les six de Rodrygo, mais ce n’est pas non plus un signe clair de favoritisme.

Bien qu’ils jouent au même poste, ils ont un style de jeu et un rôle très différents dans l’équipe. Asensio n’est pas aussi rapide que Rodrygo et son point fort est la frappe. Zidane est allé jusqu’à dire qu’Asensio était le meilleur pied gauche qu’il ait vu depuis Messi.

L’Espagnol a marqué sept buts cette saison, dont cinq en championnat, étant le troisième meilleur buteur de l’équipe derrière le duo vedette de Vinicius et Benzema. Quand Asensio joue, Madrid a plus d’alternatives dans la dernière partie du terrain, bien qu’il perd de la vitesse sur les contre-attaques, ce dont Rodrygo a beaucoup.

Le Brésilien n’a pas la même capacité à trouver les chemins de filets qu’Asensio et n’a marqué que deux buts cette année, aucun en championnat. À ses débuts, le Brésilien semblait destiné à devenir un super buteur, mais il s’est reconverti et en ce moment, il est plutôt un ailier classique.

Le Real Madrid a fait des contre-attaques sa meilleure arme cette saison, avec des attaques très rapides et très précises qui finissent par prendre l’avantage sur ses rivaux. Asensio et Rodrygo s’intègrent parfaitement dans ce style de jeu, mais chacun apporte une nuance différente.

Asensio n’est pas aussi rapide que Rodrygo mais c’est un joueur beaucoup plus associatif. L’Espagnol a son pied gauche précis pour trouver Vinicius ou Benzema en meilleure position. Mais c’est Rodrygo qui se démarque en termes de passes décisives, s’imposant cette saison comme l’un des meilleurs passeurs de l’équipe. Seul Benzema, avec huit, a fourni plus de passes décisives que Rodrygo cette année.

Et s’il s’agit de débandade, Rodrygo offre plus de vertige et de vitesse que son concurrent pour le poste. Le Brésilien est un joueur vertical, qui aime s’essayer au dribble et mise beaucoup sur son accélération. Rodrygo tente presque deux fois plus de dribbles qu’Asensio, même si c’est l’Espagnol qui a un meilleur taux de réussite.

Ce rapport n’a sûrement pas levé les doutes d’Ancelotti et n’aura fait que lui remplir la tête avec plus d’inconnues. Ce qui est clair, c’est que l’Italien a l’aile droite bien couverte et quoi qu’il choisisse, cela fonctionnera sûrement pour lui.