Luka Modric:  »Je suis dans le meilleur club du monde »

© Getty Images

Dans une interview pour le média Sportening, le milieu de terrain a révélé le nom du footballeur qu’il considère comme son successeur

Luka Modric a gagné une place dans l’histoire des meilleurs joueurs qui ont porté le maillot du Real Madrid. 

Le Croate, en plus des 4 Champions qu’il garde dans ses vitrines, pourra toujours se targuer d’être le seul humain à la face de la Terre à avoir brisé l’hégémonie Ballon d’Or de Messi et Cristiano Ronaldo. Comme si cela ne suffisait pas, il a dirigé une équipe comme la Croatie jusqu’en finale d’une Coupe du monde, qui a tenu tête à la France jusqu’au bout.

Sa vie s’il n’avait pas été footballeur : « Si je n’avais pas été footballeur, je ne sais vraiment pas ce que je ferais. J’adore le sport, à part le football, je suis fan de beaucoup d’autres sports comme le basket, le tennis et bien d’autres. »

Le meilleur moment au Real Madrid : « Il y a beaucoup de moments heureux que j’ai vécus au Real Madrid, mais le plus heureux a probablement été de gagner la Décima. Si je devais en choisir un, je pense que c’est ce moment parce que c’est la numéro 10, mon numéro préféré, la dixième, que les gens attendaient depuis plus de 12 ans, et quand je suis arrivé ici, tout le monde parlait de la Décima, rien d’autre n’était important. »

Son successeur en équipe nationale : « Mon successeur en Croatie ou le joueur le plus talentueux je pense est Mateo Kovacic. c’est déjà un joueur fait. Il a joué pour des clubs importants comme l’Inter Milan, le Real Madrid et maintenant il fait très bien les choses à Chelsea », a-t-il déclaré.

Modric traverse une deuxième jeunesse à 36 ans et le Real Madrid lui offrira une autre saison dans les mois à venir. Il voit encore loin de raccrocher les crampons :

 »Je ne sais pas jusqu’à quelle année je vais pouvoir jouer. Ça pourrait être 40, ou plus ou moins. Voyons voir. Je dois y aller petit à petit. Je me sens bien physiquement et mentalement. J’ai travaillé en dehors de Valdebebas et des clubs pour savoir ce que je peux améliorer et où je peux maintenir mon physique. Je suis dans le meilleur club du monde, Nous allons voir combien de temps ça va durer, mais il est très difficile de parler d’années. Mais j’ai presque 37 ans et je me sens vraiment bien ».