Le Real Madrid sur les traces Alhassan Koroma, le nouveau Mané

© Getty Images

Le Real Madrid ne perd pas de vue Alhassan Koroma, surnommé le « nouveau Mané », et qui évolue à la RFEF.

Juni Calafat continue de chasser les plus grands talents de la scène mondiale et l’un des exemples les plus clairs est Endrick. Madrid pense à signer Mbappé puis poursuivre avec Erling Haaland, mais ils ne négligent pas l’avenir et regardent déjà ceux qui devraient hériter de leurs places dans la future équipe.

Juni Calafat a des repérages dans le monde entier et depuis le centre de l’Europe du Sud, ils ont déjà localisé la prochaine cible qui est sur le radar : Koroma, le nouveau Mané.

Ce surnom donne généralement beaucoup d’informations à tous les fans qui ne connaissent pas un certain joueur, mais la vérité est que c’est une épée à double tranchant. Cela joue aussi avec la pression que ledit footballeur doit commencer à endurer dès son plus jeune âge. Le dernier cas en date est celui d’Alhassan Koroma, du Real Balompédica Linense, rival du Real Madrid Castilla en Segunda B.

Prochaine visite en mars

En effet, bientôt, Linense visitera la filiale madrilène au stade Alfredo Di Stéfano et ce sera un bon test d’observation pour voir le niveau du footballeur sierra-léonais. C’est un joueur persécuté par le staff d’observation de clubs comme le Borussia Dortmund ou de grands clubs espagnols comme le Real Betis, Séville ou Villarreal.

Il est rapidement surnommé le nouveau Sadio Mané pour sa ressemblance frappante sur le terrain. Physique et footballistique. C’est un joueur qui exprime tout son potentiel dans les arrivées par bande et qui est explosif comme le crack sénégalais de Liverpool qui, en plus, d’ailleurs, se propose d’être une alternative low cost aux galactiques qui sont à venir le Santiago Bernabéu.

En Europe du Sud, ils ont mis le Real Madrid dans la lutte pour sa signature, mais l’intérêt vient de loin. Juni Calafat ne le quitte pas des yeux dans la première RFEF, mais il a vu comment Koroma lui-même a subi un ralentissement lorsqu’il est entré dans le green. Quelques blessures, enchaînées, ont fini par le laisser en cale sèche et maintenant il vient de rentrer et continue de briller dans les champs Second B.

L’un des meilleurs matchs a eu lieu à Cordoue, la saison dernière, lorsqu’il a marqué un doublé et certifié sa qualification pour la première RFEF de Rubiales. Cette saison, il a rencontré les hommes de Raúl… et qui sait s’il deviendra bientôt un joueur potentiel pour renforcer La Fábrica de Valdebebas.