Antonio Romero : « Si Kylian Mbappé, qui est grand, veut être le leader incontesté du Real Madrid à l’avenir, il doit s’en tenir à son ami Karim Benzema »

© Getty Images

Le journaliste Antonio Romero analyse dans sa chronique pour le journal AS le retour du Real Madrid contre le Paris Saint-Germain.

Comment pourrait-il en être autrement, il ne tarit pas d’éloges sur Karim Benzema, auteur des trois buts du Real Madrid hier soir.

« Si Mbappé, qui est grand, veut être le leader incontesté du Real Madrid à l’avenir, il doit s’en tenir à son ami Karim Benzema dès le premier jour où il s’habille en blanc et prend des notes sans arrêt », commence par expliquer Romero.

« Dans le plus formidable retour des dernières décennies de la compétition, le capitaine a poli le brassard avec un triplé pour l’histoire. Quand le PSG tournait autour de la table du Bernabéu, il était le seul, avec l’éternel Modric, à sembler assez de fierté et de rébellion pour tenter de renverser la situation » dit-il.

« Ses trois buts dureront pour toujours, mais sa capacité de leadership et son courage et ses poumons pour être l’homme le plus avancé dans la pression ont été le début de tout. Au match aller, il a joué boiteux et l’équipe n’a pas pu le vaincre ; au retour il Il a enseigné au monde que pour être un leader au Real Madrid, il ne suffit pas d’être très bon. Il faut l’être et le montrer tous les jours, à chaque match et à chaque séance d’entraînement. Et Benzema a été à ce point depuis plusieurs saisons maintenant… », analyse Romero.